Les acteurs et le coût

Les acteurs :

  • La Région est le premier financeur du développement des transports en Île-de-France. Sa priorité : faciliter les déplacements et améliorer concrètement la mobilité de tous les Franciliens et Franciliennes. À ce titre, la Région participe au financement des études et des travaux du projet Altival.
  • Le Conseil départemental du Val-de-Marne très engagé sur son territoire pour améliorer les transports et les déplacements de la population val-de-Marnaise, il dirige le projet de création d’Altival et de prolongement de la RD10.
  • Ile-de-France Mobilités organise et finance les transports publics pour tous les Franciliens. Dans le cadre du projet Altival, il a réalisé les études qui ont conduit à l’élaboration du Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales. Il veille également au respect du programme, du calendrier et des coûts.
  • L'Etat participe quant à lui au financement du projet après l'Enquête d'Utilité Publique; Il cofinance le projet à travers le Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020 (CPER). Lequel permet de mettre en oeuvre le Nouveau Grand Paris des transports. A travers le CPER et la réalisation du Grand Paris Express, l'Etat s'engage pour le transport quotidien des Franciliens.

 

 

Le coût :

Le montant du projet s’élève à 116 millions d’euros. Il comprend la création de l'infrastructure Altival et de la voirie (le prolongement de la RD 10). Le financement de la "boucle" à Noisy-le-Grand est déjà prévu dans le cadre du projet de bus Est-Tvm. Les aménagements sur la route de la Libération à Chennevières devant être déterminés ultérieurement, ils ne sont pas intégrés au budget.

À ce stade du projet, la Région Île-de-France et le Conseil départemental du Val-de-Marne participent au financement des études jusqu’à l’enquête publique, pour un montant respectif de 1,75 million d’euros et 0,75 million d’euros.

Les études complémentaires qui suivront l'enquête publique, estimées à 2.5 millionsd'euros seront financées dans le cadre du CPER à hauteur de 556 000 euros par l'Etat, 795 000 euros par le Département et 1 298 500 euros par la Région Ile-de-France.