Vos avis sur le projet


gigi (chennevieres sur marne) le 06 juin 2016
Etant dans un quartier qui n'est même pas mentionné sur votre liste "le Moulin". nous sommes aux antipodes... Donc moyens de déplacement très réduits : Altival sera très apprécié par nous tous.

carine_cherif (chennevieres sur marne) le 03 juin 2016
Prolonger le projet Altival vers le sud via Chennevières et Ormesson est indispensable pour dynamiser la ville. Il faut exploiter les terrains de l'Etat (TCSP, commerces, école, espaces verts , etc...)

ma-i-ris (Chennevières-sur-Marne) le 02 juin 2016
Des pistes cyclable en cas de grève et pour tous les jours , en continue, mieux qu'à champigny au parc du tremblay. je souhaite que cela améliore la vie à chennevières grâce au partage, à des parcs pour les enfants et pour préserver la biodiversité en créant des jardins potager pour tous! ne pas oublier de créer des logements sociaux proche des gares et des trajets de bus inférieur à 15 minutes maximum de la gare pour nous les travailleurs. créer des lieux d'activités pour les jeunes! un transport gratuit pour tous! pourquoi un site propre, il y a d'autres solutions! pensez aux énergies renouvelable pour l'éclairage, des routes avec une chaussée non bruyante, mettre des éoliennes, panneaux solaires,etc

Ouzin (Chennevieres sur Marne ) le 31 mai 2016
Enfin que notre quartier, parent pauvre du département, puisse bénéficier d'un des droits élémentaires de l'homme: celui de se d'aller et de venir librement sans contrainte ni obligation de passer des heures dans un trajet de 30mn ( aller au travail). 'Vous votons pour un transport rapide et ponctuel. Nous souffrons la martyr et subissons la double peine( quartier défavorisé et transport quasi inexistant). Ou est la " liberté égalité fraternité? Nous attendons de voir.

marc94 (chennevieres) le 30 mai 2016
Pourquoi ne pas poursuivre extension en direction de Sucy - Bonneuil et ne l'indiquer que comme projet?

Philippe094 (Villiers sur Marne) le 24 mai 2016
Bonjour, J'aimerais savoir si ALTIVAL peut modifier les lignes de BUS désservant la gare du RER E Villiers / Le Plessis, et plus particulièrement les lignes reliant Champigny et Chennevières. Cordialement.

GEFFROY (CHAMPIGNY) le 23 mai 2016
Bonjour, je suis tout à fait favorable à ce projet : pour aller aux nouvelles gares du métro, il est indispensable de favoriser le rabattement en transports en commun, sinon ce sera encore le tout voiture. Je suis également pour la partie qui n'est pas validée et qui concerne la RD4 : elle est dans un état catastrophique, on ne peut circuler à vélo, c'est aussi difficile en voiture aux heures de pointe, les commerces ne sont pas attractifs. J'espère qu'un projet efficace pour les piétons, vélos et transports en commun verra le jour sur cet axe !

PTR94 (Champigny) le 20 mai 2016
Comment faire pour se rabattre efficacement sur Altival, même si on habite loin d'un arrêt ... Contrairement à ce que pensent la majorité des élus et techniciens, le vélo est une solution d’une redoutable efficacité en ville -notamment entre 500 mètres et 10 km, ou il est très concurrentiel– seul ou couplé à 1 transport en commun, et comme la marche il permet de lutter contre la sédentarité et l’obésité, et de prévenir partiellement l’apparition de certaines maladies graves, il n’est pas qu’une solution de mobilité, il est aussi un redoutable outil de santé publique et de baisse des coûts de la prise en charge médicale des populations. Cet enjeu de santé public doit désormais enfin être pris en compte. La plupart des élus et techniciens méconnaissent cette rapidité et cet enjeu de santé : 1. parce qu’il ne pratiquent pas eux-même 2. parce que les aménagements cyclables (la « cyclabilité ») dans notre région laissent à désirer en quantité et en qualité 3. parce que les services vélos sont en banlieue inexistants 4. doublés d’une politique insuffisante de stationnement vélo, sur l’espace public comme en logement notamment collectif. Il ne s’agit ni d’une pratique de loisirs, ni d’une pratique sportive, mais bien d’une pratique utilitaire, qui permet aussi de transporter un enfant ou des courses moyennant un vélo adapté, le tout à une vitesse moyenne élevée (autour de 18 km/h en ville) Ce pourquoi nous demandons pour Altival : 1. la continué cyclable, de A à Z, ceci ne pouvant souffrir aucune exception 2. un traitement soigné des intersections 3. un revêtement de qualité, qui permette une pratique quotidienne 4. un jalonnement cyclable voire piéton choisi avec soin 5. des panneaux d’information pour les associations cyclistes 6. de petites unités d’arceaux vélo, aussi près des transports en commun, et aussi nombreux que nécessaire, accompagnées d’une signalétique expliquant schématiquement comment réduire le vol. Le CEREMA recommande aussi d’en mettre à chaque intersection. Une politique de mobilité est aussi une politique de stationnement, qu’il soit « multi-modal » ou pas. C’est la prévention du vol qui est en jeu : il nous faut un point fixe, et proche. 7. la mise en place d’une Maison du vélo aux pôles : Une politique vélo qui porte ses frutis n’est pas faite que d’aménagements mais également de services : location longue durée aux population avec option d’achat, conseils, marquage anti-vol, conseils sur les pneus renforcés contre la crevaison, ateliers associatifs d’auto-réparation, organisation de balades, ressourcerie, etc 8. en marge d’Altival, des accès cyclables les plus nombreux possibles à la piste cyclable d’Altival, mise en place généralisée de la démarche du Code de la rue dans toutes les villes traversées : généralisation des doubles sens cyclables, zones 30, zones de rencontre, cédez le passage cycliste au feu, trottoirs traversants etc afin de rendre enfin les quartiers perméables au vélo. La forêt de sens uniques est bien utile pour lutter contre le trafic malin motorisé et renvoyer les voitures sur les artères, mais est délétère pour les déplacements à vélos ! Actuellement on est très loin du compte dans ces villes. Or la rue est un espace pour tous, y compris piétons, handicapés « PMR » , et cyclistes, et non pas toujours les mêmes. L’observation attentive de ce qui se fait à Strasbourg depuis 30 ans en matière de mobilité sera d’une aide précieuse pour les concepteurs d’Altival, tout comme les Réseaux Express Vélo (REV) qui émergent en France. On remarquera que les REV sont au vélo ce que les BHNS (Bus à Haut Niveau de Service = bus dans son site propre / couloir et priorité aux carrefours, type Altival / TVM / 393 / 183) sont au bus : efficacité, sécurité, fiabilité, et régularité. Les cyclistes quotidiens ont droit aux mêmes égards que les usagers du bus. Il existe également des entreprises d’audit, qu’elles soient françaises, néerlandaises ou danoises, qui seront de précieux conseil. « Le vélo : de chez vous à Altival » Partage ta rue 94

Campinois (Champigny sur Marne) le 17 mai 2016
Bonjour, Ce projet de Bus en site propre est essentiel pour les quartiers de Champigny concernés. il permettra aux habitants de rejoindre la nouvelle gare Bry Villiers Champigny de la ligne 15. Il complétera ainsi le maillage de bus existant sur un axe sud-est nord-est du département. Le long de cette voie nous espérons voir fleurir du développement économique et de fait des emplois.

clos des cascades (Noisy le Grand) le 13 mai 2016
J'habite le quartier du Mt d'Est au terminus de la ligne à Noisy le Grand. Le "site propre " de la ligne signifie-t-il que les belles plantations au milieu des chaussées du Bd du Mont d'Est vont être détruites ? Elles constituent l'un des rares charmes de ce quartier. Le projet éventuel de destruction de ces plantations soulèverait une réelle colère des habitants et même sans doute des gens qui viennent y travailler.

Pages